stein music

caillou chantant

stein music

Site internet : http://www.steinmusic.com/

Allemagne


pfff….

Stein Music, c’est un peu difficile à expliquer sans risquer de mettre les pieds dans l’ésotérisme le plus détestable.

Pourtant, c’est tout sauf de l’ésotérisme. Ce n’est pas parce qu’on n’a pas les explications scientifiques que le constat est faux. Question de temps pour que la science trouve des explications…Or, le Docteur Holger Stein est scientifique

Les premiers produits de Stein dont vous ne pourrez pas nier la formidable action (ça demande 13 secondes !), ce sont les Conditionneurs DE-2 ou DE-3.

Ce genre de proposition technique existe certes chez d’autres, sauf que, sur les démagnétiseurs, on constate certes un résultat, mais qui s'est jamais posé la question de leur durée d’action ? Nous !

Vérification faite, ces systèmes n’agissent guère au-delà des 5 ou 6 premières minutes du disque.

Alors que le Stein, ne nous demandez pas pourquoi, agit pendant toute la durée du disque ( nous avons procédé à des essais rigoureux ! )

Et puis il y les timbres postes parmi les plus coûteux du marché, les E-pads, dont la hiérarchie n’est pas des plus simples à comprendre.

Mais ça fonctionne, même si ça a un côté, euh, comment dire, je me moque un peu de vous.

Remarquez, en ce qui nous concerne, nous sommes déjà parfois conspués pour nos redoutables by staCCato par ceux qui évidemment ne les ont pas écoutés, aussi sommes-nous blindés.

Dans le tiroir du lecteur CD, du côté du disjoncteur électrique, sur les prises électriques des électroniques, entre les haut-parleurs, etc…, l’action des E-pads est indubitable. Disparition de crispations inexplicables, de distorsions désagréables...

Et puis les Speaker-Match + (je ne suis pas absolument pas convaincu par les modèles de base), ces petits boitiers qui ressemblent à de gros condensateurs et que l'on branche en parallèle des borniers d'enceintes : propreté des attaques, comme un recul de distorsion, une profondeur stable des plans sonores, plus d'air autour des instruments, on peut avoir à la rigueur pendant quelques mesures l'impression qu'on a un peu assagi la restitution, jusqu'au moment où on comprend que non, le rebond est plus subtil, les variations subliminales plus frémissantes, et surtout une expression de la cadence plus nuancée, plus variée : dans l'ordre. Cette sensation d'écouter les évènements dans l'ordre est indicible mais hautement musicale ! Génial !

Ah, zut, on a à peine eu le temps de s'habituer à ces merveilles qu'Holger Stein dégaine les Speaker Match Signature ! Et le résultat est... au-delà des mots ! C'est dire !

Et puis il y a la pure magie des Harmoniseurs et toute la panoplie des Stones qui sont directement liés à ces boites certes un peu encombrantes, pas par leur taille ( ce sont de tous petits boitiers qui plus est magnifiquement réalisés ), mais par la disposition dans la pièce. Un son plus détendu, plus coulé, plus souple, plus en place, une stabilité des instruments dans l'espace, un déroulé musical si exactement en ordre...

Et puis les vernis, et puis les laques et puis, et puis… Nous présenterons ces incroyables (mais vraies) créations à travers les années. Nous avons été conquis, aussi bien par le bonhomme que par sa démonstration emprunte d’humilité.

Ah : Holger nous a aussi présentés des électroniques, des câbles et des enceintes. Au milieu de tout ça, il y des petites merveilles, en ampli notamment, astucieux et pas chers, d'une conception sans doute basique mais si intelligemment mise au point que ça donne une vérité euh... comment dire ? Vraie ? Ouais !

Et son enceinte avec un haut-parleur large-bande : il faudra qu'on creuse cette piste car c'était vraiment une écoute comme on les aime : pure et naturelle.