acoustic solid

précision allemande

acoustic solid

Site internet : http://www.acoustic-solid.com

 

Acoustic Solid

 

 

Les platines vinyles…
un sujet souvent évoqué par nos chers clients, un sujet de convoitise, de fantasmes, un sujet de confusion au moins aussi abscons que le monde du «dématérialisé».

En effet, il faut intégrer le fonctionnement de la platine elle-même, suspendue ou non, le (ou les) moteur(s) et l'alimentation, la ou les courroies sauf si entrainement direct, le plateau, massif ou léger, double, le pallier, etc…, puis le bras, plus ou moins lourd, unipivot, tangentiel,  et les compatibilités avec la compliance de la cellule, les cellules MM/MC, les réglages d’alignements, d’azimut, d’angle, de poids, d’antiskating, le niveau de sortie, le préampli phono et ses diverses variantes…

 

Autant le dire tout de suite : il y a sur le marché un nombre rassurant de bonnes platines et à des prix très variés.
Elles sont plus ou moins équilibrées ou rapides ou justes, mais à l’arrivée on en tire quand même le plus souvent un plaisir sensuel à part.
Cependant, dans cette grande famille exotique, il y a celles, nombreuses, dont le prix n’est absolument pas justifié !

Il y a celles dont la technologie sophistiquée n’apporte rien que des ennuis à terme (plutôt moins fourmillantes qu’à la grande époque du vinyle) !

Il y a celles qui en font un peu trop, même si c’est joli. Il y a celles qu’il faut régler toutes les 5 minutes, les ressorts mal étalonnés ou autres mauvaises blagues…


Et puis il y a les conceptions saines, pensées autour de bases élémentaires dotées d’astuces mécaniques à toute épreuve, dont la réalisation est irréprochable et proposées à un prix plus que raisonnable.


Et dans cette taxinomie, Acoustic Solid est incontestablement sur le podium.

Faut dire que, côté mécanique, les allemands ne sont pas les plus mauvais...

A l'écoute, on récolte de cette simplicité mécanique saine ce que j'aime des platines vinyles : la profondeur des silences, la rigueur, la tension, la justesse dynamique et tonale, bref ce qui permet au couple bras/cellule de d'exprimer dans les meilleures conditions incluant leur subjectvité parce que côté cellule il y en a de toutes les couleurs sur le marché.

Il y a quelques années que je lorgne ces engins. Mais n’ayant pas le cœur à me lancer dans l’aventure de la distribution, je repoussais continuellement le moment de les représenter. Et puis je m’interrogeais à propos des bras... La marque en propose certes, mais je ne les connaissais pas et les bras que j’envisageais étaient tous plutôt, hum, précieux, tels les Mørch, Viv Lab, Graham, Durand… auxquels je ne reononce évidemment pas, simplement je cherchais une solution moins luxueuse si possible.


L'un des bras Acoustic Solid, le WTB 213, je l’ai découvert à Munich, je l’ai pratiqué un bon moment et avec une cellule quand même haut-de-gamme (5 000€ !), et j’ai été… euh… waouh ! Emballé ?


Et, désormais un distributeur s’est attelé à la tâche de faire connaître Acoustic Solid dans l’Hexagone !

Une besogne courageuse, parce que, quoi qu’on en dise, le marché de la platine vinyle n’est pas le plus simple, ne serait-ce que du fait de la multitude d’options possibles.
Pour simplifier au mieux les offres, Acoustic Solid a prévu des « packs » incluant bras et cellules et parfois des accessoires.
Les bras sont des WTB 303 base Rega pour les p’tits modèles, et le WTB 213 complétement maison pour les plus gros.

Bon, la gamme étant très étendue, il va falloir choisir !


Personnellement, j’aime beaucoup la petite Solid 111 Wood ou Alu Pur (de 1500 à 1 700 € avec bras WTB 303 et cellule)

La Solid Machine Small, si possible en alu brut, 2 980 € platine seule…


Ma préférée ? Sans doute la Solid Wood MPX, 2 850 € platine seule.


Le bras WTB 213 coûte environ 1 900 € selon les accessoires….


Rien de définitif, la gamme va de 1 500 à 40 000 €.

Et puis les stands, les accessoires, les couvercles, les sets de réglage.

Mais à la différence d’autres marques à la gamme débordante, il y a chez Acoustic Solid une vraie unité de pensée, un axe créatif fort, une exigence constante qui ne cède jamais à la primauté du look.