art audio

le bien nommé

art audio

Site internet : www.artaudio.com

Angleterre


d'origine britannique et non pas américaine comme le site du distributeur américain - imprécis et à lire avec précaution - peut le faire accroire (le papa s'appelle Tom Willis et est installé à Nottingham ), les Art Audio sont justement baptisés : du chrome, du verre, du raffinement, de la beauté et des muscles, l'Art de rejoindre les contraires, la finesse et l'autorité, l'expressivité et le punch, la grâce et la sévérité : une universalité d'emploi assez ahurissante !


Le préampli Conductor ? Il est la preuve que, en électronique comme en art, pour simplifier la démarche et se concentrer sur l'essentiel, il faut une grande persévérance, une capacité permanente à se remettre en question, et un brin de folie : la maturité en quelque sorte...
Un circuit d'apparence dépouillée pour fournir à l'arrivée une des quelques valeurs absolues du marché, tout simplement...

Du haut de ses vingt watts, l'Elise en remontrera à bien des prétendues références bodybuildées... Rien ne l'effraie dès qu'il s'agit de rendre hommage à l'éclat d'une interprétation, à l'engagement d'un musicien, à la suavité d'un quatuor, au sourire d'une diva ; aussi respecte-t-il autant Anna Moffo que Trent Reznor, Bertrand Cantat qu'Ivo Pogorelich...

Je ne suis pas loin de penser que l'Elise ( évolution ultime du légendaire Jota ! ) est un des tout meilleurs amplificateurs du monde, et je pèse mes mots : transparent, rapide, linéaire et varié, il a peu de rivaux qui associent autant de qualité dans le plus grand respect des fantaisies de la musique.

Là encore, une approche déconcertante de l'absolu... Ce qui relativise beaucoup son prix...

Les blocs Quartet ou Concerto ?...

Une abondance de puissance maîtrisée, les Quartet représentent un sommet de l'ampli puissant et coupleux, onctueux et infatigable, un des rares amplificateurs à triodes capables d'affronter des charges tordues ou des configurations épuisantes sans tomber dans la caricature des mauvais totors !

Oui, bon, j'arrête, j'avais promis de ne pas rentrer dans l'énumération de catalogue...