expressivité, éloquence

un lecteur de notre site nous a récemment demandé pourquoi nous ne reprenions pas le "glossaire cuistre" de Strad dont nous avons été un partenaire privilégié. L'idée nous a paru excellente, l'autorisation rapidement donnée et voilà. Nous nous autoriserons bien sûr à l'aménager et le compléter au fur et à mesure des idées.

expressivité, éloquence

Expressivité, éloquence



Un mot qui compte beaucoup pour nous, l'expressivité.

Hélas devenue depuis peu un des leitmotiv de la hifi majoritaire qui une fois de plus récupère un mot pour enrichir son pauvre vocabulaire sans en comprendre la portée réelle.

C'est sans doute pour relever le défi que nous parlons désormais aussi d'éloquence.


Est expressif ce qui exprime avec force une idée ou un sentiment. Certes, dans le domaine de la reproduction musicale, il s'agit d'un léger détournement, mais si parlant. Si… expressif !


Or, c'est un mot qui prend un sens fort, surtout par son absence majeure, dans la Grande Hi-fi Internationale. Songez-y lorsque vous écoutez des beaux systèmes si… ennuyeux à force d'un vain perfectionnisme totalement à côté de l'essentiel…

On dit souvent d'un système qu'il est vivant. Oui, il en existe en effet, rythmés éventuellement, assez lumineux, joyeux, expansifs.

Mais expressifs ?


Imaginez un texte lu successivement par un journaliste de TV, Jean-Louis Trintignant et Fabrice Lucchini. Les mots sont les mêmes, mais l’intention plus du tout et à l’arrivée son sens, ou disons la compréhension pas forcément identiques non plus.


Un système qui transforme la folie de Lucchini en scansion d’un journaliste n’est pas expressif. Point !

Ce n'est pas possible ? Si si, écoutez bien : la voix est là, le maniérisme aussi éventuellement. Mais la folie, l'intensité, la... ah zut... L'éloquence, non, pas vraiment...