moelleux

un lecteur de notre site nous a récemment demandé pourquoi nous ne reprenions pas le "glossaire cuistre" de Strad dont nous avons été un partenaire privilégié. L'idée nous a paru excellente, l'autorisation rapidement donnée et voilà. Nous nous autoriserons bien sûr à l'aménager et le compléter au fur et à mesure des idées.

moelleux

Moelleux



A ne pas confondre avec mollesse.

En quelque sorte, le moelleux est la perception positive de la mollesse ou de la douceur.

Le moelleux, c’est la traduction de cette onctuosité accorte qui caractérise la perception des cordes au concert, c’est la preuve du respect du modelé des attaques, de la sensualité d’une voix, de l’enveloppe des sons.

Une enceinte douce ou molle est douce ou molle tout le temps.

Une enceinte capable de moelleux obtient cette plénitude souple par une vitesse sans faille sur les transitoires et par conséquent donnera aussi des cuivres aux montées rêches si le musicien l’a désiré, une batterie impactante faite de peau tendue, et si les accents de quelque violon baroque vrillent les oreilles, sa reproduction n'élimera pas la torture…